Qui pollue le plus diesel ou essence ?

Protéger l’environnement est la préoccupation de tous et plus encore des organismes spécialisés dans ce domaine. Face à la pollution engendrée par les moyens de déplacement, vous vous demandez sûrement quel est le carburant (diesel ou essence) qui rend le plus malsain l’environnement.

Quels sont les effets du polluant diesel sur l’environnement.

Avec des voitures qui consomment beaucoup en carburation, le diesel est connu pour sa forte production de polluant dans l’atmosphère. En effet, le diesel produit de l’oxyde d’azote encore appelé du Nox et des particules fines en grande quantité. Cette production de polluant est bien au-dessus de ce que libère l’essence dans l’atmosphère.

Néanmoins, les moteurs diesel produisent une faible quantité de dioxyde de carbone et de gaz à effet de serre. Certes, ce sont des particules toxiques, mais pas plus que le Nox qui est très dangereux pour la santé humaine. Grâce au taux de compression élevé chez les moteurs diesel, ils produisent moins certains gaz que l’essence.

Qui pollue le plus diesel ou essence ?

Qu’en est-il des effets de l’essence sur l’environnement ?

Si vous pensez que c’est parce que l’essence produit moins de polluants atmosphériques et moins de particules fines qu’il est le plus fiable, alors vous devez reconsidérer votre appréciation. En effet, l’essence produit une quantité importante de dioxyde de carbone. Un gaz qui a également des répercussions sur l’environnement lorsqu’il est produit en excès.

Il faut souligner que l’essence contient plus de 150 substances chimiques pas forcément inoffensives pour l’environnement et l’homme. L’exposition, par exemple, au benzène entraîne des effets nocifs sur la santé des utilisateurs d’essence comme des vendeurs. Il va sans dire que l’essence est un polluant qui pollue, d’une manière ou d’une autre, l’atmosphère à travers la production de plusieurs catégories de gaz et substances toxiques.

Quel carburant utiliser pour ralentir la pollution de l’environnement ?

L’essence et le diesel sont reconnus comme des carburants conventionnels que les moyens de déplacement et les machines utilisent. Au regard des risques que présentent ces deux carburants, il est donc difficile de dire lequel cause moins de dégâts. L’essence présentant moins de particules fines et moins d’azote, le choix est beaucoup plus porté vers les véhicules, motos et machines qui consomment de l’essence. Le coût élevé des produits diesel et de leur carburation est également une raison pour amener à préférer l’essence.

Mais si vous êtes contre l’émission accrue du dioxyde de carbone et que les moyens vous le permettent, utilisez du diesel. Les nouveaux moteurs diesel sont équipés de compresseurs au niveau des moteurs. Ces compresseurs limitent la production des différents gaz ainsi que des particules fines. Enfin, il faut retenir que les deux polluants nuisent à l’environnement, mais seulement de différente manière.

Pour cela, il faudrait penser à des moyens de déplacement qui fonctionnent à base de l’énergie électrique ou les hybrides rechargeables.

Se libérer de la dépendance aux hydrocarbures des raffineries
Les automobilistes, qui optent pour une voiture électrique,  n’ont plus à se soucier de la disponibilité du Pétrole sous ses différentes formes.

Fini donc les longues heures à faire la queue à la station. Sur l’ensemble du territoire helvétique, vous trouverez des bornes de recharge sur lesquelles brancher votre véhicule pour recharger vos batteries.
Vous n’avez donc plus à vous inquiéter des blocages des raffineries occasionnant des pénuries.